Coup d’envoi de la révision de la formation initiale et continue

En 2021, le masterplan «Formation professionnelle 2030 de la SSE» passe à la phase de mise en œuvre. Concrètement, il s’agit de la révision des six fonctions professionnelles de la formation professionnelle initiale et supérieure.

 

Le masterplan «Formation professionnelle 2030 de la SSE» a été lancé en décembre 2018 dans le but d’assurer la relève de la branche avec une main-d'œuvre qualifiée bien formée. Les travaux préparatoires des deux dernières années ont permis de jeter les bases d'une formation initiale et continue à la fois moderne et axée sur les besoins: l'assemblée des délégués de la SSE a non seulement approuvé les cinq points clés du système de formation et de carrière, mais également les six profils professionnels (aide-maçon, maçon, chef d’équipe, contremaître, conducteur de travaux et entrepreneur). Ces étapes n'auraient pas pu être atteintes sans la participation active de la branche entière.

Intégrer la branche pour s’assurer de correspondre aux besoins du marché du travail

L’implication de la branche reste tout aussi importante dans les travaux de révision des six profils professionnels. Les processus qui régissent le déroulement et les responsabilités dans le cadre de la révision sont clairement définis par la Confédération. S’ils varient entre la formation professionnelle initiale (aide-maçon et maçon) et la formation professionnelle supérieure (chef d’équipe, contremaître, conducteur de travaux, entrepreneur), ils ont un point en commun: les travaux de révision n’aboutiront pas sans le soutien des représentants des entreprises. En tant qu’organisation professionnelle, la SSE, avec ses régions et sections, est responsable du contenu de la formation initiale et continue. Elle est donc aussi responsable de veiller à ce que lui-ci corresponde à la pratique et aux besoins du marché du travail.

Les organes de révision sont composés de représentants des entreprises de toutes les régions linguistiques, ce qui garantit l’adéquation de la formation initiale et continue avec le marché du travail. Tout est prêt pour le lancement des travaux de révision au sein des différents groupes de projet.

Étapes importantes en 2021

La révision implique des processus relativement longs. En outre, il faut tenir compte du fait que les prestataires de formation ont besoin de temps pour réorienter leurs filières de formation vers les nouveaux diplômes. Il est prévu d’introduire les nouveaux cours de formation initiale et continue entre 2023 et 2025. Toutefois, les groupes de projet retrousseront leurs manches dès cette année pour franchir des étapes importantes dans la révision de la formation initiale et continue de demain. Il s'agit par exemple de se pencher sur les «profils de qualification», qui constituent la base formelle pour définir le contenu de formation des différents métiers, et jouent ainsi un rôle important dans la formation future - initiale et continue - du secteur principal de la construction.

Malgré les circonstances particulières qui se prolongeront probablement encore en 2021, la Société Suisse des Entrepreneurs se félicite du lancement de la révision de la formation initiale et continue avec les parties prenantes, qui a pour but d’assurer l’adéquation de la future main-d'œuvre et des futurs cadres du secteur principal de la construction avec les besoins du marché du travail.

16

Processus de révision de la formation professionnelle initiale (maçon et aide-maçon): Processus de révision de la formation professionnelle supérieure (chef d’équipe, contremaître, conducteur de travaux et entrepreneur):

A propos de l'auteur

pic

Schweizerischer Baumeisterverband

[email protected]

Partager l'article