Pas d'accord sur les salaires des cadres de la construction

La SSE et les syndicats n’ont pas trouvé d’accord lors des négociations sur les salaires des cadres de la construction. Ces salaires ont augmenté de 0.9% par année au cours des dernières années. 

 

Après trois rondes de négociations avec les syndicats Cadres de la Construction, Syna et Unia, aucun accord sur les salaires 2021 des contremaîtres n’a pu être trouvé. La délégation des entrepreneurs a rejeté les revendications des syndicats qui réclamaient une augmentation de salaire et voulaient inscrire un droit au temps partiel dans la Convention des cadres de la construction. Tout comme lors des négociations relatives à la Convention nationale du secteur de la construction, la SSE a insisté sur le fait que les prévisions économiques générales étaient négatives et que face à la situation incertaine pour l’année 2021, la priorité était d’abord de maintenir l’emploi. Toute augmentation des salaires serait actuellement contreproductive.

Les faits prouvent que l’argument avancé par les syndicats selon lequel les contremaîtres n’auraient pas connu d’augmentation de salaire depuis 2013 est faux. En effet, les salaires peuvent augmenter considérablement même sans augmentation générale des salaires. Entre 2004 et 2020, le salaire mensuel moyen des contremaîtres est passé de 6776 à 7852 francs, soit une augmentation de 1075 francs par mois, avec 13 salaires payés chaque année. Cela représente une augmentation de 0.9% par an. Même après déduction de l’inflation, l’augmentation réelle du salaire est toujours de 762 francs  par mois. Le marché ayant lui-même régulé les salaires, toute augmentation supplémentaire est inutile.

 

A propos de l'auteur

pic

Schweizerischer Baumeisterverband

[email protected]

Partager l'article